PKG

Spécialisée dans la réalisation sur mesure de A à Z des menuiseries et des agencements complexes, cette jeune PME exploite une chaîne conception-fabrication qui favorise la flexibilité, la réactivité et la productivité. Une fabrication de qualité, dont un des atouts est le logiciel de CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) TopSolid’Wood de TOPSOLID SAS.


  • PKG
  • PKG
  • PKG
  • PKG
  • PKG
  • PKG
  • PKG

Située dans la zone industrielle d’un petit village de l’Oise, plus précisément à Pontpoint (60), la société PKG n’a rien à envier aux grandes entreprises lancées sur le chemin de l’usine du futur. « J’ai créé la société il y a sept ans, mais en 2019 nous nous sommes installés dans un nouveau bâtiment », témoigne Pierrick Kerboriou, responsable de cette PME qui emploie 19 personnes. « Ce qui nous a permis de repenser et de réaliser une solution de conception et de fabrication adaptée à notre flux de production. » Dans son grand atelier écologique si bien isolé que la chaleur dégagée par les machines suffit pour le climatiser convenablement, les circuits de pièces en bois se déroulent sans aucun accroc. Des éléments en bois massif ou aggloméré, destinés aux différents chantiers menés par ses donneurs d’ordres de haut niveau, sont conçus et fabriqués ici d’une manière qui constitue un véritable cas d’école. Il s’agit de vrais partenariats car les spécialistes de PKG participent avec leur savoir-faire à la genèse de chaque projet. « Nous avons choisi il y a trois ans, après une étude de solutions CFAO existantes sur le marché, le logiciel TopSolid’Wood de l’éditeur français éponyme », explique Denis Gianessi, responsable du bureau d’études. « Un outil convivial qui se distingue par sa polyvalence. En effet, nos projets comportent des mobiliers techniques, des habillages muraux et des traitements acoustiques qui utilisent des matériaux différents (métal, verre, bois). Comme les éléments proposés à la réfection d’un hôtel particulier qui abrite aujourd’hui l’ambassade de Chine ou des boutiques de luxe de la Place Vendôme à Paris. » 

 

  

 

Une modélisation 3D pratiquement sans limite

Élément central de la solution mise en place par PKG, TopSolid’Wood assure la conception des applications les plus complexes, les modélise et réalise les vues virtuelles du futur projet. » Ce n’est pas le seul avantage de cet outil qui assure également la gestion des données techniques du projet, celle de composants nécessaires ainsi que la maîtrise du stock des panneaux à usiner. Un exploit rendu possible par la modélisation 3D du logiciel, pratiquement sans limite. Très puissant, le modeleur paramétrique du logiciel met en œuvre une multitude de fonctions qui facilitent le travail du concepteur : la modélisation, dans le même fichier, de plusieurs pièces et sous-ensembles, la réalisation d’assemblages par remontage pour structurer à sa convenance les projets ou encore le positionnement prédéfini des pièces avec la détection des collisions possibles. 


Des composants intelligents (procédés, pilotes, interchangeabilité, articulation…) sont également à la disposition du concepteur. Ce dernier peut ainsi choisir ceux qui sont les plus adaptés à son projet. 


Dès que la conception du futur projet est achevée, le programme d’usinage réalisé avec TopSolid’WoodCam est transféré automatiquement à la cellule flexible installée dans l’atelier. Ultra-moderne, cette dernière comporte plusieurs machines à commande numérique du constructeur allemand Homag (scie à panneaux, centres d’usinage…) desservies par un robot, ce qui permet de fabriquer les pièces de A à Z. « À première vue le processus peut paraître simple », explique Pierrick Kerboriou, jeune entrepreneur qui a fait ses armes dans d’autres menuiseries avant de se lancer dans cette aventure technologique. « Mais il faut être extrêmement rigoureux pendant la conception, car une fois que le programme d’usinage est envoyé à la cellule de fabrication, les travaux sont effectués quasi automatiquement. » Ainsi, le robot cherche les pièces, marquées par un code QR en fonction du projet, dans les magasins pour les transporter à la machine idoine. Les opérateurs n’interviennent en fait que très rarement dans cette étape de la fabrication. « Il faut donc des concepteurs aguerris pour profiter à fond du potentiel d’un outil comme TopSolid’Wood », insiste le responsable de PKG. 


La magie du numérique permet d’ailleurs un dialogue dans les deux sens entre l’atelier et le bureau d’études. « Parfois, nous utilisons certains fichiers de fabrication dans la conception d’un nouveau projet », souligne le spécialiste. 


Cerise sur le gâteau, le logiciel calcule automatiquement les temps d’usinage et fournit des informations indicatives qui peuvent aider au chiffrage. « Ce qui réduit le temps de travail et réduit les coûts de production », conclut Pierrick Kerboriou. » Une fois fabriqué, le mobilier est monté sur place par une des cinq équipes de l’entreprise pour une validation finale.

 

  

 

Les points forts de l’application TopSolid’Wood chez PKG :

  •  Modélisation dans le détail des applications complexes
  •  Rendu réaliste intégré optionnel qui permet une visualisation virtuelle du projet
  •  Réalisation fiable et précise du programme d’usinage pour la cellule de fabrication flexible Homag
  •  Le partenariat étroit avec les spécialistes de TopSolid SAS (Paris pour la formation, Toulouse pour le dessin, Lyon pour la FAO)

 

L’avis de Pierrick Kerboriou : « Doté d’une capacité de paramétrage puissante, le logiciel TopSolid’Wood allie polyvalence, convivialité et efficacité. Sa multitude de fonctions facilite le travail du concepteur. » 

 

    

 
PKG en bref
Création de la société : 2013
Chiffre d’affaires 2020 : 4 586 k€
Effectif : 19 personnes
Investissement de 850 k€ dans la cellule de fabrication flexible Homag