L’entreprise Kalcher Maschinenbau célèbre sa réussite grâce aux logiciels de CAO/FAO TopSolid

Les débuts sont toujours difficiles ? – Pas chez Kalcher ! Depuis sa création à Traunstein en 1971, l’entreprise de génie mécanique Kalcher n’a cessé de voir son carnet de commandes croître. Dans un premier temps dédiée à la fabrication de machines de boulangerie maniables (mises au point pas l’ancien directeur en partenariat avec des boulangers locaux), l’activité de l’entreprise s’est ensuite développée vers des machines plus complexes et plus volumineuses au gré de l’expansion du carnet de commandes.


C’est ainsi que l’entreprise gagne rapidement de nouveaux clients et achète dès 1982 sa première machine à commande numérique. Jusqu’à l’introduction de TopSolid en 2008, les développeurs travaillaient avec de petits systèmes de programmation ou programmaient manuellement. À partir de 1998, c’est un collaborateur de l’entreprise, Rupert Steiner, qui dirige Kalcher Maschinenbau, qu’il reprendra 3 ans plus tard. « J’ai commencé par diriger les activités pendant trois ans avant de savoir si j’étais fait pour ça et si les choses marchaient ! Pendant cette période, j’ai réussi à étoffer la clientèle avec quelques clients de renom intéressants. » C’est ainsi que Rupert Steiner décrit ses premiers succès à la tête de l’entreprise. L’entreprise ne se concentre pas sur la fabrication en série, elle produit plutôt des pièces uniques conçues spécialement en fonction des demandes du client. En effet, la taille des lots, c’est-à-dire la quantité de pièces produites, porte généralement sur une ou deux pièces, 10 pièces au maximum.

Le nouveau système de CAO/FAO TopSolid ouvre de nouvelles portes

Suite à l’achat d’un centre de tournage-fraisage en 2007 (le WFL M40), il est rapidement devenu évident que nous avions besoin d’un système de CAO-FAO moderne pour pouvoir exploiter la machine à 100 % de ses capacités. En effet, avec le système de programmation dont nous disposions jusque-là, il nous était impossible de programmer une machine Mill-Turn puissante. Parmi les nombreux fournisseurs de solutions de CAO-FAO, c’est l’entreprise Moldtech qui est sortie du lot et a réussi à convaincre Rupert Steiner grâce non seulement à la qualité de son logiciel complet de CAO-FAO « TopSolid », mais aussi aux compétences de son équipe. « Sur notre centre WFL, on ne pouvait programmer manuellement que des choses simples. Désormais, grâce à TopSolid, nous pouvons aussi fabriquer des pièces extrêmement complexes et nous concentrer sur les souhaits du client », explique Rupert Steiner. Nous avons installé deux postes de travail TopSolid, sur lesquels les utilisateurs peuvent programmer le centre de tournage-fraisage WFL, mais aussi les centres d’usinage Reiden.

Une utilisation facile, des résultats excellents

« Pour moi, l’avantage fondamental de TopSolid, c’est sa simplicité d’utilisation. On arrive relativement vite au résultat, sans fioritures. Notre personnel est très au point sur le logiciel. Je trouve que c’est essentiel », explique le directeur de l’entreprise, Rupert Steiner. Ces dernières années, le marché a subi d’importantes transformations. Avec le passage de la 2D à la 3D, l’éventail des pièces possibles est devenu bien plus complexe et s’est ouvert à de nouveaux clients. Mais le personnel de Kalcher Maschinenbau a dû s’adapter à ce nouveau contexte. « Lors de l’introduction du logiciel en 2008, j’ai envoyé mes collaborateurs suivre des formations chez Moldtech », poursuit Rupert Steiner. « Ces sessions se sont avérées si efficaces que nous avons pu installer le logiciel quelques semaines plus tard seulement. J’ai envoyé 4 de mes collaborateurs en formation chez Moldtech, d’abord pour le fraisage, le tournage et l’usinage Mill-Turn de base. La dernière formation personnalisée s’est déroulée dans nos locaux et était spécialement conçue pour notre gamme de pièces. Taillé sur mesure, le concept de formation Moldtech a pour particularité d’offrir une aide personnalisée. Cela permet d’améliorer les processus de travail et d’augmenter la productivité. »

Tous ceux qui utilisent les machines écrivent eux-mêmes leur programme

Chez Kalcher, grâce à l’excellente préparation proposée par Moldtech, nous avons un principe que beaucoup d'entreprises ne peuvent pas appliquer : nous intégrons très rapidement les données de CAO externes et chaque utilisateur écrit lui-même son programme dans le système de programmation, ce qui lui permet de travailler de manière autonome. « Celui qui écrit le programme fabrique également la pièce. Cela induit beaucoup moins d’erreurs, puisque le collaborateur en charge d’une pièce accompagne le processus de production du début à la fin. En outre, la gestion intégrée des pièces brutes offre une meilleure vue d’ensemble et une plus grande sécurité lors de la programmation », ajoute Rupert Steiner. En plus d’une programmation de pièces bien plus compliquées, les possibilités des machines sont aujourd’hui pleinement exploitées, car le 5e axe ne peut être complètement utilisé que depuis l’intégration de TopSolid. Et cela promet d’être payant ! Le carnet de commandes n’a jamais été aussi plein : « Nous refusons même certains contrats, l’investissement en termes de travail ne serait pas rentable. Nous n’acceptons plus que les projets qui sont également intéressants pour nous, par exemple pour l’usinage de pièces complexes. La crise économique de 2008 ne nous a absolument pas touchés. Notre activité ne cesse de grimper », ajoute Rupert Steiner.

Dans le monde entier, les sportifs de haut niveau font confiance à la technologie

Grâce à la notoriété croissante et à la satisfaction élevée de ses clients, Kalcher Maschinenbau a acquis une réputation de qualité qui a atteint la sphère du sport. Avec le russe Alexander Jurjewitsch Subkow, les pilotes de bobsleigh les plus récompensés au monde font appel au savoir-faire technologique de l’entreprise bavaroise. En effet, l’athlète plusieurs fois champion du monde ne jure que par les patins et les châssis fabriqués par Kalcher et ne voudrait en aucun cas y renoncer dans une compétition internationale. Et il a déjà gagné de nombreuses courses avec ces précieux alliés. Mais il n’est pas le seul à faire confiance à Kalcher, le célèbre pilote de bobsleigh allemand, Christoph Langen, ne ferait plus, lui non plus, une course sans son équipement Kalcher. Certaines spécificités techniques du bob ont été conçues à l’aide de TopSolid, en s’appuyant sur les informations et les souhaits communiqués par les sportifs. « Il y a des différences radicales », explique Rupert Steiner. Il existe des jeux de patins pour toutes les situations, par exemple en fonction de la température de la glace, en cas de chute de neige, de pluie, etc. Nous développons les patins en coordination avec le pilote et grâce à TopSolid, la réalisation est ensuite un jeu d’enfant. Ce qui me plait particulièrement, c’est la rapidité avec laquelle nous pouvons réaliser des essais et des modifications. Mais au bout du compte, le matériel n’est pas l’élément décisif, c’est ce qu’il y a dans la tête du pilote qui importe le plus. »

La construction de machines bavaroise s’est considérablement développée

Les choses ne pourraient donc pas aller mieux pour l’entreprise de Chieming. Le développement actuel des länders du sud de l’Allemagne y est peut-être aussi pour quelque chose : « À mon sens, la Bavière a connu des développements technologiques gigantesques. Les secteurs qui ont le plus évolué sont surtout ceux de la construction de machines, d’outils et de moules. Dans ces domaines, la demande n’a pas cessé de croître ces dernières années. Moldtech est équipée pour le futur et n’a pas fini de faire parler d'elle sur le marché », ainsi s'exprime Klaus Spagl, directeur de l’agence Moldtech bavaroise. Depuis maintenant plus de 10 ans, Rupert Steiner et son équipe sont présents dans le sport de haut niveau et comptent de nombreux sportifs internationalement connus parmi leurs clients. Hannes Arch, pilote de voltige aérienne et ex-vice-champion du monde de la course aérienne Red Bull Air Race, a inclus des pièces Kalcher dans son avion et obtient de grands succès depuis des années. Kalcher Maschinenbau a également su se rendre indispensable dans le monde de la course automobile. L’entreprise travaille effectivement pour la Formule 1 sur différentes pièces, notamment l'aileron arrière. Au niveau régional, Kalcher soutient également l’équipe Formula Racing Team de l’université technique de Munich en fournissant des pièces et des matériaux qui permettent chaque année aux étudiants de mettre au point et de construire leur propre voiture, afin de participer à des concours internationaux les opposant à d’autres universités. Sans l’aide de TopSolid, tout cela serait difficilement réalisable. Au sein de la maison Kalcher, le logiciel TopSolid a en effet facilité beaucoup de choses : « Le principal atout de TopSolid réside probablement dans sa structure claire et systématique et son excellente lisibilité. Une fois que l’on a acquis les connaissances de base, on s'y remet facilement, même lorsqu’on n’y a pas touché depuis un moment », explique Andreas Steiner afin d’illustrer la simplicité d’utilisation de TopSolid. Devant un tel succès, on peut se demander quels marchés vont encore s’ouvrir à Kalcher Maschinenbau grâce à Moldtech.