Interview sur TopSolid 7 avec le PDG de Missler Software


Missler Software a lancé TopSolid 7, la septième génération de son logiciel de CFAO en octobre 2009. A l’époque l’éditeur Français de logiciels a souligné la nécessité de repenser régulièrement et en profondeur le cœur même de son logiciel, afin de le faire bénéficier, ainsi que son utilisateur au quotidien, de tous les progrès de la technologie.

Dans une interview sur TopSolid 7 (et notamment TopSolid’Design 7) Christian Arber, PDG de Missler Software, nous donne sa vision du logiciel et sa place sur le marché 1.5 ans après son premier lancement : 

1. Quels sont les objectifs à atteindre avec cette nouvelle version ? Quel était le cahier des  charges de développement, par rapport à la V6 ?

Nous avions plusieurs objectifs en tête avec la version 7 :

  • Techniquement, il s’agissait d’améliorer l’ergonomie et de remettre la présentation du produit au goût du jour en proposant un graphisme plus moderne et plus adapté aux nouvelles utilisations du logiciel. Cette refonte technologique allait de pair avec l’émergence du nouveau système d’exploitation d’Internet Windows 7 et de l’utilisation des nouvelles possibilités des bases de données.
  • Nativement, l’objectif était d’améliorer la gestion des données techniques (Product Data Management, PDM), afin que l’utilisateur puisse gérer et lier ses données de la conception des pièces à la gestion du parcours outil d’une façon transparente et avec un seul logiciel. Ainsi, toutes les modifications dans la chaîne numérique sont  mises à jour automatiquement, pour une traçabilité systématique des changements.
  • Enfin, et surtout, nous voulions une « migration douce » et garder une excellente compatibilité entre les versions 6 et 7. Ainsi, l’utilisateur bénéficie d’une technologie nouvelle, tout en gardant son savoir-faire capitalisé en utilisant la version 6.

2. Quelles sont les cibles d’utilisateurs de cette nouvelle version ?

Ce produit s’adresse aux mêmes cibles que la version 6. L’accent est mis sur le processus de production des machines et pièces, pour lier ce processus à la phase de conception, que la conception ait été faite avec TopSolid ou un autre logiciel, d’ailleurs. TopSolid’Design 7 est avant tout un produit d’industrialisation qui s’adresse aux utilisateurs soucieux de rendre leur conception « fabricable ». Missler Software prend en compte véritablement la problématique de la fabrication dans le développement de la gamme TopSolid et celles ci sont prises en compte depuis la conception jusqu’au pilotage de la machine outil.

3. En quel langage de programmation TopSolid’Design 7 a-t’il été développé ?

TopSolid 7 a été développé en langage C-Sharp (C#)

4. Où en est la commercialisation de TopSolid’Design 7 ?

Le logiciel est vendu en France depuis Janvier 2010. Nous avons actuellement 160 clients en France qui utilisent quotidiennement TopSolid’Design 7, avec un fort accroissement dernièrement de la migration vers la version 7 depuis TopSolid v6. La distribution du logiciel via un commerce direct en France nous permet une réactivité optimale vis-à-vis de nos clients français. Notre réseau de distribution hors France s’intéresse très fortement à TopSolid’Design 7 avec également un démarrage des ventes en 2010, mais la plupart de nos revendeurs attendent l’arrivée de la CFAO intégrée et complète l’année prochaine.

5. Quelles sont les compatibilités, packages logiciels proposés aux utilisateurs de TopSolid ?

Il n’y a pas de rupture entre TopSolid v6 et TopSolid 7 : TopSolid’Design 7 est parfaitement compatible avec tous les produits de la gamme TopSolid en version 6. En outre, nos développeurs planchent en continu sur des améliorations de la version 6 également, pour répondre aux besoins de nos quelques 10000 clients ayant beaucoup investi dans la génération 6. Il ne s’agit donc pas de faire table rase des autres générations de produits TopSolid mais de proposer une migration en douceur, sur le long terme : j’estime que le basculement total en version 7 ne se fera pas avant dix ans !

6. Le logiciel est-il paramétrique ? Non-paramétrique ?

TopSolid’Design 7 propose deux modes de conception en parfaite cohabitation : d’un côté le mode de conception paramétrique permet de concevoir des composants et sous-ensembles très associés. De l’autre côté, le free modeling (appelé FreeShape dans la terminologie TopSolid 7) permet de changer les pièces quelque soit leur origine.

Ces 2 modes de conception d’adressent à des besoins différents : le mode paramétrique permet au fabricant d’objets très associatifs de maîtriser sa chaîne numérique jusqu’au parcours outil. Le concepteur ou usineur, quant à lui, doit concevoir ou usiner à partir de pièce existantes, et très rapidement : le FreeShape est donc très adapté dans ce cas.

7. Quelles interfaces sont prévues ?

Nous avons prévu les mêmes interfaces qu’en version 6, avec le même objectif en version 6 qu’en TopSolid 7 de récupérer facilement et de manière fiable les données. Je souhaite souligner que TopSolid d’un point de vue général propose de nombreuses interfaces avec d’autres logiciels, sous format « neutre » ( interfaces Parasolid, STEP, ACIS, DXF/DWG, IGES, PDF3D) et format « natif » (Catia v4, Catia v5, SolidWorks, SolidEdge, Inventor, NX, Pro/E).

8. Parlez-nous des fonctionnalités d’assemblage….

Nous avons développé un mode d’assemblage par contrainte avec un module de cinématique dynamique intégré pour simuler les mouvements et appliquer les forces, ce qui permet de reproduire l’assemblage dans son contexte physique.

TopSolid’Design 7 est le seul logiciel permettant de réaliser une cinématique dynamique à partir d’un assemblage externe.

9. Comment sont gérées les configurations de produit ?

Les configurations de produit sont gérées de 2 façons :

  • Une configuration d’assemblage pour configurer le mécanisme dans différentes positions et concevoir des pièces additionnelles
  • Avec TopSolid’Planner, outil pour configurer des produits, que ce soient des meubles en tôle ou en bois avec divers types de façades. TopSolid’Planner est parfaitement compatible avec TopSolid’Design, version 6 ou version 7.

10. Quels sont les développements futurs de TopSolid que vous prévoyez ? Quelle est votre vision, votre ambition pour cette gamme de logiciels ?

Notre ambition est simple : faire de TopSolid l’offre de référence sur le marché du manufacturing au sens large. Ainsi, TopSolid’Design 7 s’adresse aux bureaux d’études et méthodes ayant besoin de concevoir et de fabriquer autour d’un cahier des charges prédéfini ou autour d’une conception donnée par le donneur d’ordre. A partir de cette conception, TopSolid leur permet d’aller jusqu’à la fabrication et de maîtriser ainsi toute la chaîne numérique.

C’est cette intégration complète d’une solution de CAO et FAO qui fait toute l’originalité de TopSolid (v6 et TopSolid 7), c’est cette force que nous entendons cultiver et développer dans le futur !

11. Quand est-ce que TopSolid’Cam 7 et le reste des solutions métiers seront prêts ?

TopSolid’Cam 7 existe déjà et nous sommes actuellement en train d’installer le logiciel chez certains de nos clients de longue date en France. Au jour d’aujourd’hui TopSolid’Cam 7 propose des fonctionnalités 2D et 3D : le 5 axes sera prêt en 2012 dans la version TopSolid 7.6 et il faut encore patienter un peu. Je peux vous témoigner que cette version est vraiment extraordinaire. TopSolid’Cam 7 est une révolution dans le milieu du CAM pour les raisons suivantes :

  • Seul logiciel de Cam à avoir renouvelé sa base technologique et adopté une ergonomie native Windows 7
  • Seul logiciel de Cam à proposer la gestion des machines, outils, parcours par Pdm
  • Sans renier aucune des exclusivités déjà proposées en TopSolid 6

    • Gestion du brut dans toutes les opérations de fraisage et tournage
    • Intégration poussée avec le Cad, donnant tous les outils pour reconcevoir tout ou partie d’une pièce dans le but de l’usiner : en mécanique générale, la pièce usinée est différente de la pièce nominale.
    • Simulation avancée des machines Mill-Turn
    • Production des dossiers et fiches opérateurs en liaison avec les contraintes de traçabilité des donneurs d’ordres.
    • Intégration poussée avec l’Erp (TopSolid’Erp).

La liste des fonctionnalités très puissantes de TopSolid’Cam 7 est longue. On en discutera davantage en 2012 quand tout est prêt.

En ce qui concerne nos solutions bois, outillage et tôlerie nous visons 2013-2014 pour lancer TopSolid 7.